Comment préserver la biodiversité en France ?

La biodiversité désigne l’ensemble des êtres vivants, leur milieu de vie et leurs interactions. À cause des activités humaines, cette biodiversité est fragilisée et il devient urgent de la préserver. Pour le faire, le gouvernement français a mis en place « le plan biodiversité » structuré en 6 axes stratégiques.

A voir aussi : Pas de transition écologique sans transition énergétique

Premier axe — conquérir de nouveau la biodiversité

La première action du plan biodiversité pour préserver la biodiversité consiste à reconquérir la biodiversité partout où cela est possible. Dans les villes, le plan biodiversité a pour ambition de développer la nature afin que chaque citoyen y ait accès. Dans les territoires résilients, des solutions fondées sur la nature seront déployées. Les politiques d’urbanisme et d’aménagement commercial seront revues. Et la consommation d’espaces naturels, forestiers et agricoles sera limitée.

Deuxième axe — établir une économie avec un impact minime sur la biodiversité

Le plan biodiversité a pour objectif de renouer la préservation de la biodiversité et le développement économique. Pour y parvenir, diverses mesures qui tendent à renforcer les synergies et limiter les pressions y sont proposées. Pour établir cette économie sans pollution, le plan biodiversité accélère la transition agroécologique, mobilise les entreprises, et fixe pour objectif de réduire les pollutions lumineuses et mettre fin aux pollutions plastiques.

Cela peut vous intéresser : Comment sensibiliser les gens à l’environnement ?

Troisième axe — rétablir et conserver la nature

Une des actions principales du plan biodiversité est de rétablir les écosystèmes les plus menacés. Et aussi de renforcer la protection des espaces protégés. Afin de réaliser cela, le plan a pour objectif de créer de nouvelles aires protégées, de protéger les espèces en voie de disparition, de contrer l’invasion des espèces. Mais aussi améliorer la biodiversité des sols en développant des pratiques forestières et agricoles durables. Et de prendre en compte la diversité génétique.

Quatrième axe — assurer un leadership européen et mondial

Le plan biodiversité souhaite mener le développement sur les questions de biodiversité au niveau européen et au niveau international. Pour cela, il prévoit d’inscrire la biodiversité en premier point de l’agenda de l’Union européenne. Mais aussi d’agir pour contrer les trafics d’animaux, et pour préserver les océans. Afin de pouvoir préserver la biodiversité, le gouvernement français met également en point d’honneur la prise en compte de la biodiversité dans les accords commerciaux.

Cinquième axe — faire connaître la biodiversité

Pour préserver la biodiversité, il faut que chaque citoyen comprenne ce que c’est. Pour que les Français puissent participer à la préservation de la biodiversité, le gouvernement français mobilise l’ensemble des acteurs en investissant dans la formation et l’éducation de ce qu’est la biodiversité dans les champs scolaires. Il développe également les recherches afin de mieux comprendre le fonctionnement des écosystèmes.

Sixième axe — rendre plus efficaces les politiques liées à la biodiversité

Toutes les actions menées afin de préserver la biodiversité restent nulles, si les politiques de biodiversité sont inefficaces. Pour éviter cela, le plan biodiversité incite à consolider le droit de l’environnement. Il encourage également les acteurs financiers à investir dans le développement durable et à financer la biodiversité. Le plan prévoit aussi le renforcement des moyens d’action et les aides publiques en lien avec la biodiversité.

Vous aimerez aussi ...