5 pistes pour financer la transition écologique

Ce qu’on appelle  » transition écologique  », c’est adopter un mode de production et de consommation plus soucieux de l’environnement. Une telle transition nécessite forcément de l’argent, des investissements. Voici 5 pistes pour la financer.

A lire aussi : La transition écologique en France

Transition écologique, état des lieux

Le constat aujourd’hui n’est pas encore très positif concernant le changement climatique et ses terribles conséquences. Les émissions de gaz à effet de serre sont anormalement élevées, ce qui doit être un signal d’alarme très fort pour tous. Dans le cadre de la transition écologique, ces émissions doivent être réduites d’un tiers au minimum, et ce, dans les meilleurs délais.

Pour y parvenir, il est impératif d’arrêter l’exploitation des énergies fossiles. Il est également indispensable de passer à un modèle agricole plus vertueux. Néanmoins, il faut reconnaître que d’énormes efforts ont été fournis et continuent d’être faits pour atteindre ces objectifs. Cependant, selon le GIEC, les capitaux alloués à la transition écologique ne sont pas suffisants. Selon son dernier rapport, il faudra au moins 3 à 6 fois plus d’investissement, tous secteurs confondus. C’est la somme indispensable pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

A lire également : Les politiques de transition écologique : quelles sont les meilleures pratiques?

Pour bien comprendre ces enjeux, rappelons les différents champs de la transition écologique.
Il y a d’abord la transition énergétique, ce qui implique la transformation de la production et de la consommation d’énergie.
Puis il y a la transition industrielle pour qu’elle soit plus locale et moins polluante.
Ensuite, il y a la transition agroalimentaire, c’est-à-dire une agriculture respectueuse des saisons et de l’environnement. La transition écologique englobe également le développement des mobilités durables ainsi que la préservation de la biodiversité.
Enfin, il est question d’adopter un système d’aménagement du territoire qui respecte l’environnement.

Comment financer la transition écologique à votre niveau ?

En France et sur le plan international, des sommes colossales sont nécessaires pour financer la transition écologique.

À votre niveau, premièrement, vous pouvez investir dans des fonds ISR, autrement dit l’Investissement Socialement Responsable. Cela vous permet de financer des entreprises qui œuvrent pour le développement durable ou d’exclure celles qui restent polluantes.

La deuxième solution, c’est de participer au financement des énergies renouvelables. Vous choisissez un projet, peut-être la création d’une unité de stockage ou d’un parc éolien ou encore celle d’une centrale solaire. Ce qui est encore plus avantageux, c’est que ce type d’investissement est rentable, entre 4,5 et 7 % bruts annuels. De plus, à partir de 20 euros, vous pouvez investir.

Une troisième piste, c’est de profiter des aides financières pour les particuliers. Il en existe un grand nombre pour la rénovation de votre logement. Vous avez sans doute entendu parler de l’éco-prêt à taux zéro, MaPrimeRenov’ ou la Prime Coup de Pouce économies d’énergie.

Quatrièmement, les banques s’efforcent de faciliter le financement des travaux de rénovation énergétique des particuliers. Elles font le nécessaire pour que cette rénovation soit à la portée de tous. Tout cela, c’est dans l’objectif d’aider les Français à baisser leur facture énergétique et à améliorer le confort chez eux.

Enfin, il y a d’autres aides destinées aux mobilités douces telles que les vélos, les motos ou les voitures électriques.

Vous aimerez aussi ...